Introduction à l'économie

...et aux idées pour la comprendre

Ce site est le support à l'enseignement dispensé en L1 Économie à l'Université de Paris (Diderot) par Christophe DARMANGEAT. Il ne remplace en aucune manière le cours lui-même, ni la lecture attentive de certains ouvrages, dont ceux conseillés en bibliographie. Selon la formule consacrée, les propos qui y figurent n'engagent que la responsabilité de leur auteur.

Six questions pas si stupides
qu'elles en ont l'air
Les questions qui suivent ne font pas partie du cours. Ce ne sont pas des sujets d'examen, à quelque niveau d'étude en économie que ce soit. Et c'est certainement bien dommage.
Je suis convaincu que les questions les plus simples sont parfois les plus pénétrantes, et ce, dans tous les domaines. On touche par exemple à certains des problèmes les plus intéressants sur l'Univers en se demandant tout bêtement : « pourquoi la nuit est-elle noire ? ». Malheureusement, dès qu'on a acquis quelques connaissances, ce sont précisément les questions de ce genre qu'on oublie désormais de se poser. Et lorsqu'on est devenu un vrai spécialiste, 99 fois sur 100, on ne les oublie plus : on les évite.
Alors, si vous suivez ce cours en n'ayant pas comme unique but de collectionner quelques ECTS, et si vous pensez que les études en économie peuvent aussi servir à comprendre le monde, voici six questions (parmi bien d'autres) qui méritent qu'on y réfléchisse à deux fois, seul ou à plusieurs.
  1. Pourquoi est-on capable de prévoir plusieurs années à l'avance la trajectoire des sondes que l'on envoie à l'autre bout du système solaire, et n'est-on pas capable de prévoir correctement les grandeurs économiques à l'échéance d'une semaine ? (sous-question : organiser la production des biens manufacturés quelques années à l'avance est-il plus compliqué qu'envoyer une sonde spatiale ?)
  2. Pourquoi la majorité des chiens des pays riches mangent-ils mieux que la plupart des habitants des pays pauvres ? (autre formulation : pourquoi y a-t-il des pays riches et des pays pauvres ?)
  3. Pourquoi consacre-t-on des sommes considérables à augmenter les ventes via le marketing et la publicité, au lieu de donner directement ces sommes à ceux qui n'ont pas les moyens d'acheter ?
  4. Pourquoi le chômage existe-t-il ? Pourquoi ne partage-t-on pas le travail entre tous, ou n'utilise-t-on pas les bras vacants pour augmenter la production et le revenu global ?
  5. Pourquoi une machine qui diminue le temps de travail est-elle perçue comme un bienfait quand on l'installe chez soi, et une menace quand on l'installe dans une entreprise ?
  6. Si le marché est l'organisation économique la plus performante, pourquoi les PDG n'organisent-ils pas leurs entreprises sur le modèle du marché ? Pourquoi ne laissent-ils pas les différents ateliers de leurs usines décider librement leur production, et se vendre librement leur production les uns aux autres au prix qu'ils jugent le meilleur ? (la même à l'envers : pourquoi les dirigeants des entreprises se prononcent-ils unanimement contre la planification dans l'économie en général, tout en mettant en œuvre une planification rigoureuse au sein de leurs entreprises ?)
Faites de ces petits paradoxes l'usage qui vous semblera bon. Et si vous voulez partager vos réflexions avec moi, je suis à votre disposition !