Témoignages

20 Témoignages

  1. Entrepreneur dans le domaine du Webmarketing, le Master PISE m’a apporté toutes les connaissances techniques nécessaires pour aborder l’aspect technique du Marketing Digital avec davantage d’aise. Excellent corps professoral, très bonne méthode d’enseignement, si vous souhaitez acquérir des connaissances rapidement, foncez.

  2. Une formation si riche et intense qui offre un passeport pour l’emploi (bien valorisé) et un domaine complètement différent.

    Les profs de compétent et d’enthousiaste, les cours et les projets intéressants qui font découvrir tant de nouvelles choses à chaque fois : que de bons souvenirs de cette année.

    C’est également une mise à l’épreuve de soi à la sortie de laquelle on est fier(e) d’avoir poussé la barre un peu plus haute.

    Je le recommande et si c’était à refaire, je referais sans hésitation.

  3. Une bien belle année pour un DESS qui se nommait encore AIGES en 1997. 17 ans après je me souviens encore très bien de cette année marquée par des enseignements riches malgré un stage peu probant qui m’a conduit à m’éloigner ensuite de la programmation pour m’occuper plus de formation et de relation client, mais souvent en mode projet. Longue vie à ce master qui m’a permis de gagner en confiance, en structure, et en méthodes de travail.
    Amitiés d’un ancien et bon courage aux nouveaux !

  4. Une grande éclate cette formation, bon on a essuyé pas mal de couac dans l’organisation (des cours manqués pas rattrappés, et quelques petites boulettes dans certains cours… on va pas épiloguer).

    Malgrés ça, je dois bien dire que ce fut une des plus belles années d’étude que j’ai eu, en plus on est payé pour aller en cours, si c’est pas génial.

    Bon, côté prof c’est du grand délire, il faut parfois les suivre, surtout qu’on débarque littérallement, des fois c’est un peu compliqué pour les matières techniques, mais vraiment rien d’inhumain, si on choisi ce Master, on peut y arriver en faisant ce qu’il faut.

    Pis surtout super ambiance dans la promo (même si certains peuvent pas se blairer au fil du temps :), grosse synergie qui a encouragé tout le monde à bien bosser.

    Si vous lisez ça et que vous hésitez, bah n’hésitez pas, de toute façon ça sera jamais une année perdue, on apprend énormément.

    Peace et bon courage aux prochaines promos, faut tenir le bon bout et ne pas le lacher (et aussi faut prendre soin du chat, il amène du bonheur dans les coeur et permet de décompresser entre deux erreurs de segmentation).

  5. Diplome en 2006, apres un cursus hypokhagne-khagne suivie d’une maitrise de lettres modernes, j’ai enormement appris au cours des 12 mois intensifs de la formation.
    On y apprend a gerer la pression, et a livrer des projets de qualite (ou l’on apprend le plus) plusieurs fois par mois.

    Vu le temps court et l’etendu du programme, les enseignements sont tres denses, il n’y a aucune place pour le superflu.

    Le volet apprentissage est un point tres fort, car il permet de mettre fermement le pied a l’etrier.

    Les etudiants sont en general des gens pragmatiques et vifs, issus d’horizons tres divers.
    L’ambiance est studieuse tout en ayant un bon esprit.

    Un grand merci aux enseignants et aux organisateurs de la formation pour cette annee qui m’aura tant apporte!

    Mickael

  6. J’en suis sorti vivant et heureux diplômé il y a dix ans… et j’ai l’impression que cela date d’hier. L’année de formation est si riche, si intense, qu’elle reste gravée en mémoire.
    C’est certain, il faut avoir des épaules solides pour garder le rythme. Cependant, dites-vous bien que cela vous servira plus que nécessaire pour la suite des événements. Armez-vous : de la méthode, de l’organisation, n’oubliez pas les quelques moments de détente avec vos nouveaux copains (parce qu’on se marre bien, au milieu de tout cela), concentrez-vous, après tout, cela ne dure qu’un an. Vous songerez aux vacances plus tard !
    :))

    Spéciale dédicace à Lo’, Flo, Caro, Saaaandie, Pyscha, Laetitia, Olivier, Cathy, Mouloud, Romain, et mon binôme, Aniza (la pov’ qu’est-ce qu’elle a souffert, grâce à moi) !

  7. Pas de doute : j’ai fait « bonne pioche » en choisissant le DESS AIGES (actuel Master 2 PISE).
    Alors que j’étais traductrice depuis plusieurs années, j’ai souhaité changer de métier et ai frappé, en 2002, à la porte de PISE, dans le cadre d’un congé individuel de formation.
    Grâce à la diversité, à la cohérence et à la qualité des enseignements de PISE, je suis sortie avec un nouveau métier en main et ai été embauchée par l’entreprise dans laquelle j’avais effectué mon alternance afin d’y développer l’informatique décisionnelle.
    Evidemment, pour tirer un maximum de profit de cette formation, il est recommandé de rayer de son vocabulaire les termes « week-end », « vacances », voire « sommeil ». Les exigences sont fortes mais l’enjeu en vaut largement la chandelle.
    Longue vie à PISE, véritable tremplin, et merci aux enseignants, particulièrement présents et investis, et tout spécialement à Christophe Darmangeat, professeur et coordinateur pédagogique.

  8. Bientôt 10 ans et des souvenirs toujours aussi vifs de cette année intense pleine de boulot, boulot et d’amitié. Ma meilleure année universitaire avec des profs attentifs et une solidarité à toute épreuve de la part de mes promotionnaires. Que dire? Ce DESS ( M2 maintenant) m’a ouvert les portes de AXA où j’ai fait mon altrenance, de l’espagne, et du monde du Ferroviaire…. Je la recommande vivement paresseux s’abstenir 🙂

  9. Diplômé en 2004 le DESS m’a apporté la double compétence pour être a l’aise dans les projets informatiques au sens large. Cette une véritable formation « professionnelle » que j’ai apprécié après un cursus sciences de gestion / marketing.

    Pour être allé à plusieurs soirée des anciens l’esprit est resté constant tout comme le souhait des intervenants de délivrer une formation utile et pratique d’un niveau 3ieme cycle.

    La formation fut complète et intense et les projets des souvenirs inoubliables.

    Enfin l’expérience acquise en DESS a même été valorisée par certain RH ! Choisir l’alternance c’est presque finalement gagner 2 années d’expérience par année d’étude (1 an d’étude + 1 an d’expérience professionnelle) .

    L’université Paris 7 a une bonne renommée et le M2 est bon pied à l’étrier. Concernant le salaire à l’embauche il est proche du salaire moyen du marché.

    Je recommande vivement cette formation !

  10. Une formation de qualité qui, contrairement à bien d’autres, est un véritable tremplin vers l’emploi qualifié.
    L’année est très riche, très instructive et demande un investissement certain.
    Un master en phase avec son temps avec des intervenants passionnés. Je le recommande chaudement !

  11. Étudiant en Géographie sur mes premières années d’université, cette année en Master 2 m’a permis de sortir de ma « zone de confort » et de me remettre en question. L’année a été longue et épuisante mais si c’était à refaire, je le referais sans hésitation.
    La chance des promotions passées et des promotions futures est de bénéficier d’un programme en adéquation avec la réalité du marché du travail. Il faut savoir que sur douze mois, vous en passerez quatre en cours et huit en entreprise…
    Les enseignants sont pour la plupart issus du monde professionnel (et c’est un avantage indéniable) et ils ne vous vendent pas du rêve en vous faisant miroiter des salaires astronomiques avec des fonctions prestigieuses dès la sortie de l’école.
    J’ai eu la chance de trouver un emploi dans les jours qui ont suivi l’obtention de mon diplôme à un salaire plutôt confortable et en adéquation avec mes souhaits.
    PISE est une formation atypique, de par son recrutement notamment, mais ce décalage a fait de moi le « chef de projet pas comme les autres » que je suis. Et je le revendique haut et fort.
    Merci à mes camarades de promo, au réseau des anciens et bien entendu aux enseignants qui nous ont supportés et torturés une année durant ! 🙂

  12. En fin d’année cela fera 10 ans que j’ai débuté le DESS AIGES. Cela fait bien longtemps … il a même changé de nom depuis…
    Cette année de spécialisation informatique m’a permis de combiner mon savoir théorique AES à une compétence plus concrète. L’apprentissage a été pour moi la clé ouvrant le monde du travail. J’ai réalisé mon apprentissage chez AXA et y suis toujours. J’ai réalisé un certain nombre de mission allant de la gestion de projet à la communication… mais pas vraiment dans le milieu informatique. Par contre, cette année de DESS m’a permis d’acquérir une méthode de travail en gestion de projet qui me sert encore.
    Merci à tous les prof pour cette année d’étude difficile mais enrichissante.

  13. Cette formation a été mon année la plus dense et enrichissante de mon cursus.
    Elle m’a permis de mettre un pied dans l’entreprise et m’a apporté une double compétence qui me sert encore aujourd’hui 11 ans après la fin de ma formation.
    Il faut que ça continue !!!

  14. PISE: Un important défi à relever avec une charge conséquente de travail, un rythme intense et des profs qui adorent jouer avec vous.

    Comme la plupart des étudiants, les entreprises s’intéressent tant au M2 que ce que vous avez fait en Licence et M1 passe à la trappe: j’ai une licence de géographie et un M1 de sciences sociales et j’ai reçu beaucoup d’offres pour des postes d’informaticien dans des grands groupes de banque/finance/assurance.
    Mais pour les emplois de double compétence informatique/géographie ou informatique/sc sociales, cela sera plus difficile pour trouver.

    Cette formation est une perle à saisir pour ceux qui veulent se réorienter dans l’informatique. Avec des conditions d’admissions qui donne leur chance aux plus motivés d’être pris (à condition ensuite de trouver rapidement son entreprise pour l’apprentissage).

    C’est surtout une année qui permet, même si vous ne continuez pas dans l’informatique, d’avoir une approche générale sur les sites internet, les bases de données et la programmation.
    Et éventuellement faire fleurir dans votre tête les nouvelles idées de demain…

  15. Que dire de mon année en tant que pisien ?

    Finaliser un cycle d’études en gardant un souvenir mémorable d’avoir réellement appris plein de choses.

    Une expérience enrichissante sur le plan pédagogique et une convivialité collective (avec l’ambiance qui va avec 🙂

    Le défi d’acquérir un maximum de compétences en un minimum de temps avec des projets concrets à rendre (savoir gérer son temps en bonus)

    Une équipe d’enseignants disponible, professionnelle et ouverte sachant donner un sens et une motivation pour réussir (dans la bonne ambiance encore une fois).

    Enfin une porte vers une multitude d’opportunités dans un secteur porteur et le plaisir de rejoindre la famille PISE !

  16. Plus de dix ans après, on se souvient encore des soirées passées à réviser, et des week end passés à réaliser les fameux « projets ».
    Le rythme est soutenu, les profs parfois durs, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle : permettre en douze mois (cas de la promo 1999) d’être opérationnel et pertinent sur le marché du travail.

  17. Vous allez bosser dur, transpirer, apprendre beaucoup de choses… bref c’est une année dense et riche, mais ma meilleur année d’études sans aucun doute.
    Une fois diplômé vous trouverez sans aucun problème du travail, les profils PISE sont recherchés, à condition de bien savoir vous vendre 😉

  18. C’est bien simple: mon meilleur souvenir d’étudiant, c’est dire! Formation passionnante, équipe pédagogique au top, et à la clé, la possibilité de rebondir dans une branche qui me passionnait après plusieurs années d’un cursus qui ne me plaisait pas du tout.

    En bref, une année qui m’a plus apporté que toutes celles que j’ai pu faire avant au cours de mes études.

    Bon courage à tous, vous ne le regretterez pas!

  19. Hey there,

    Le moins que je puisse dire, c’est que vous ne manquerez pas de propostions d’embauche après avoir décroché ce M2. La seule condition: Bien choisir son alternance (Les SSII aiment les gros noms, puisqu’elles sont la plupart du temps prestataires pour les boites les plus connues) et l’orienter vers le coeur de métier visé (Rien n’est figé cependant). Après, pour les cours à proprement parlé, chacun se fera son idée de chacune des matières enseignées 🙂

    Bon courage à toutes et à tous !

  20. Une bien bonne formation pour se lancer dans l’informatique en grand débutant.
    Si l’ampleur de la tâche fait un peu peur au début, on comprend ensuite que la plupart des opérations complexes sont une suite d’opérations simples. Alors ne pas regarder trop loin devant, mais se concentrer sur sa ou ses tâches les plus proches… et les plus accessibles.

    Bon courage à la nouvelle promo, le jeu en vaut la chandelle !

Laisser un commentaire